• LICORNE

     

    Une fantaisie dans la vallée de la pierre blanche.

    L’être d’une allégorie, celle de la licorne ;
    Fabuleux cheval à la corne d'ivoire, qui tranche
    D'un seul coup de tête les esprits qui fanfaronnent.

    Les rus d'eau ne sont à l’origine d’aucunes sources.
    C’est le ciel dispensateur d’un crachin diffus,
    Qui jusqu’à l’éphémère ornière en fin de course,
    Auréole d’ondée les jachères d’herbes touffues.

    Le chemin s'endigue au devant d’un panneau où,
    Sans laisser d’empreintes chimériques aux abois,
    Tout s’oppose à l'idée sans la raison d’un coup
    À s’aventurer pour fuir par-delà l’endroit…

    Armand Rothan Manny

     

    OMBRE

     

     

    Le vent fredonne, le sable d'or virevolte,
    À s’étourdir d’une farandole à toute volée.
    Tant le firmament se moutonne, désinvolte,
    D’un banc de nuages qui refuse à le voiler.

    Un contour mauresque s’image au devant
    D'un horizon de dune ambré, où le regard noir
    D'une féline apparition d'un nouveau temps,
    Diffuse une pensive vision à l'ombre du soir.

    Se laisser savourer de boissons vivantes,
    À peine le temps de ce léger coup de brise,
    Où les yeux s'éblouissent et que la voix chante
    Ces airs tiédis par une lumière imprécise.

    L'allure attise les élans câlins et sereins,
    Comme une délicate fragrance d'un mélange,
    Où le désir se sauve et n'a besoin de rien,
    Sinon d’une tendre appétence qui démange.

    Armand Rothan Manny

    http://www.ipernity.com/doc/armanny/730494

    http://www.ipernity.com/doc/armanny/531213


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :