• LACTESCENCE

    Quel bonheur de sentir monter en soi,
    Toute cette vie suprême, toute simple ;
    Amalgame de sensations et d'émois,
    Enfin que les visions claires soient humbles.

    Au petit jour quand les frimas s'animent,
    Le voile se lève, virevolte dans les airs
    Plus ascendants, d'un coup sans déprime,
    C'est le commencement sensible d'une ère.

    Les sensations sont des couleurs d'aquarelles,
    Diluées aux larmes douces du cœur,
    On peut le laisser pleurer, c'est naturel,
    Son sang est translucide, plein de senteurs.

    La lactescence imaginaire sort des entrailles,
    C'est elle qui permet de prolonger la vie,
    Bien au-delà de celle qui nous tenaille,
    À chaque instant où toujours on a fuit...

    Armand Rothan Manny

    (Cliquez sur le lien ci-dessus... Et mettre le son)

    http://www.ipernity.com/doc/armanny/730494


  • Commentaires

    1
    Anna Prior
    Lundi 20 Février 2017 à 23:26

    Very "Merci" for your attention and poetry

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :