• L'OR DU TEMPS

    L'horizon vient zigzaguer jusqu'à la plage.
    Les étoiles de mer sont de pourpres lumières.
    L'une d'elles s'est échouée, exilée d'un naufrage,
    Pelotée par les vagues douces et claires.

    Le front ruisselle emperlé d'un vin vigoureux,
    Qu'une émotion nouvelle, au vent d'un appel,
    Inspire une femme-sirène au corps affectueux,
    À fredonner un air amoureusement sensuel.

    Le rêve n'est là, qu'à vouloir songer de s’offrir
    Un moment d'égarement, l’or du temps suspendu
    Aux navigations des grains de sable, à rafraîchir
    Le lieu d’empreintes oubliées de quelques pas perdus...

    Armand Rothan Manny

    http://www.ipernity.com/doc/armanny/730494


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :