• FLEUR DE RÊVE

    Dans la rue se frottent les gens,
    Les regards furtifs ne voyant pas,
    Le clochard philosophe qui à l'instant,
    Eternue et pense qui vivra, verra.

    La soupe est souvent bonne au coin,
    Près des lampadaires bleuissants ;
    C'est là que tout le monde se rejoint,
    Pour s'éclater d'un rire bon enfant.

    Les pavés sont souvent souillés,
    Par un mélange de larmes tristes ;
    Mais aussi celles d'une destinée,
    Qui voie s'envoler le temps très vite.

    Quelquefois le bitume se soulève,
    Pour laisser pousser hors de terre,
    Une multitude de fleurs de rêve ;
    Qui caressent des seins imaginaires.

    Le tout est arrosé, nourrit d'une pluie ;
    De grosses gouttes lourdes, d'une légèreté,
    Comme le baisé suave d'une nuit,
    Dans laquelle on se blottirait rassuré...

    Armand Rothan Manny

    (Cliquez sur le lien ci-dessus... Et mettre le son)

    http://www.ipernity.com/doc/armanny/531213


  • Commentaires

    1
    sonia
    Mardi 19 Novembre 2013 à 07:57
    coucou
    Toujours de jolies phrases, de beaux vers. Je ne traîne plus sur blog. Suis sur Facebook. Le 7 est un bon chiffre pour créer. :-) Bien à vous cher Armand.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :