• Agnès Andersen

    --------------

    Femme fleur
    Merci mon bel ami
    Femme pleurs
    Au corps trop endormi

    Femme peur
    C'est le jeu dérisoire
    Femme cœur
    La fin de notre histoire

    La douleur
    Devient une habitude
    Aux couleurs
    Tristes d'incertitude

    Le bonheur
    N'est plus qu'un souvenir
    La rancœur
    Embrume l'avenir

    Désespoir
    Tu sèmes la tristesse
    Quand au soir
    M'étouffe la détresse

    Et le doute
    Chante à désemparer
    Que nos routes
    Doivent se séparer

    --------------

    accepter notre différence
    et s'aimer moins pour s'aimer mieux
    à travers la reconnaissance
    ressusciter de nos errances
    en brûlant toute souvenance
    s'appartenir pour suivre au mieux
    le chemin de moindre souffrance

    s'aimer comme une renaissance
    s'aimer trop ou s'aimer sans plus
    d'un si tendre amour en partance
    pour le rêve et la nonchalance
    dans l'échange et la tolérance
    oublier tout ce qui déplut
    du chemin de morte-souffrance

    si loin du doute et de l'absence
    du mal des attentes sans fin
    reconstruire une autre romance
    simple balade ou transcendance
    lorsque le destin recommence
    tout partager pour vivre enfin
    le chemin de nulle souffrance

    à qui donner la préférence
    pour sauver ce qui sera nous
    souvenirs craintes ou confiance
    tout ce qui peut dans la balance
    guider à la pleine conscience
    ou bien ramener à genoux
    au chemin de mille souffrances

    je t'aime en calme en innocence
    je t'aime en océans de mots
    toi tu m'aimes dans la constance
    et reniant les apparences
    c'est ta force toute en silence
    qui veille pour briser les maux
    des chemins creux de ma souffrance

    http://armanny.blogg.org

    http://www.ipernity.com/home/armanny